Les souffrances d’un peintre contemporain.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le peintre Arnaud Ruiz nous montre ici qu’on peut être un artiste de talent et avoir beaucoup d’humour.

Les souffrances d’un peintre contemporain.

Ça y est , encore un matin à se faire sonner par une des sentences les plus bêtes du monde, ce matin, la phrase était : « le beau semble indissociablement lié à sa fonction ! » dans l’idée bien sur, d’un beau soumis à tous les éléments de l’utile, classique ! J’ai éteins la radio, démoralisé, atteint en plein coeur par la flèche du lieu commun qui vous tue dès potron-minet, en vous déniant tous bonnement le droit d’exister tel que vous êtes, un artiste inutile, pour un art inutile. J’ai soudain eu mal, atrocement mal dans toutes les fibres de mon être, surtout la fibre dentaire, au niveau de la molaire du fond, la seule qui me reste, ha…! La roulette…! La roulette du dentiste, quel instrument supérieur, sans contexte un des chefs-d’oeuvre les plus élevés de l’art contemporain du XX °siècle, quand j’irais mieux, je l’achèterai pour rien à mon dentiste, et je l’exposerais dans une galerie de New York, avec en dessous une grosse unité suivie de toute sa petite famille de zéro. Pour une fois, en complète harmonie avec mon chroniqueur matutinal, enfin délivré de l’angoisse incoercible du réveil culpabilisateur, droit dans ma couette comme le dévot en son temple, fier comme ces fameux artisans, tailleur d’un roi qui aimait trop les habits neufs, je lancerais à l’esprit des ondes un : « ne l’aie je pas bien bâti cet ouvrage, cette apodictique ? Beauté ? Dans sa vérité toute nue ? Est-ce assez, en voulez-vous encore ? » et l’esprit des ondes dans sa toute magnificence me répondra, à moi qui n’était rien : « Superbe exposition des désormais trop célèbres roulettes d’Arnaud Ruiz, au grand palais de New York (enfin un artiste français présent sur la grande scène internationale) à voir de toute urgence ! »

Arnaud Ruiz.

A propos d’Arnaud Ruiz : www.arnaudruiz.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »